I never hear the bad news

People say that we play too loud, they don’t know what our covers are about

leave a comment »

Si Yo La Tengo s’est récemment distingué en sortant They Shoot, We Score, une compilation de chansons enregistrées pour différentes bandes originales de films, la spécialité du groupe reste la reprise. A l’instar de Luna ou Cat Power, Ira Kaplan, Georgia Hubley et James McNew prennent un malin plaisir à s’amuser avec les chansons des autres, des Beatles à Daniel Johnston, en passant par… Mel Brooks (hé oui !) . Parfois un peu pitoyables (cf Yo La Tengo Is Murdering The Classics), souvent amusantes et toujours emballantes, les reprises, que le trio offre sans compter sur scène, complètent à merveille la discographie de ce groupe légendaire.

Histoire de vous convaincre, si besoin est, voilà une petite compilation faite maison regroupant des reprises jouées sur scène.

Tracklist :

01  Yellow Sarrong (The Scene Is Now)*

02 You’re Gonna Miss Me (13th Floor Elevators)**

03 Holiday (Madonna)***

04 My Little Corner Of The World (The Byrds)#

05 Femme Fatale (Velvet Underground)##

06 Je T’Aime Moi Non Plus (Serge Gainsbourg)***

07 Love Power (Mel Brooks)###

08 Nuclear War (Sun Ra)%

09 Speeding Motorcycle (Daniel Johnston)%%

10 Time Is On My Side (Rolling Stones)%%%

11 Rocks Off (Rolling Stones)***

12 Dream A Little Dream Of Me (The Mamas & Papas)***

13 Solitary Man (Johnny Cash)%

14 Secret Agent Man (P. F. Sloan – Steve Barri)%

15 Blitzkrieg Pop (The Ramones)%%%

16 Til The End Of The Day (The Kinks)%%%

17 Prisoners Of Rock & Roll (Neil Young)~

18 Heroin (The Velvet Underground)%%%

* Seattle 31.10.2007 ** Houston 28.09.2000 *** Hoboken 01.01.2006 # Hoboken 09.12.2007 ## Hoboken 08.12.2007 ### Black Session 16.12.1997 % Hoboken 06.12.2007 %% Essen 16.09.1995 %%% Hoboken 07.12.2007 ~ Enger 29.12.1993

Album : Yo La Tego Is Murdering The Classics… Again!

Cadeau bonus : Yo La Tengo Live in Springfield

Publicités

Written by grampish

2008/11/08 at 18:15

Publié dans Musique

Tagged with

When I’m eyed I tongue my bottom teeth

leave a comment »

Why?, justement, m’avait fortement donné envie de les (re)revoir après un excellent concert au Trois Eléphants à Laval. Basé sur des percussions et un clavier efficaces, le groupe avait alors assuré avec classe. Le concert de l’Antipode n’aura malheureusement pas répondu à toutes nos attentes. Concert assez court, motivation pas évidente, pétage de plomb du bassiste… Magré tout, certains passages ont vraiment réussi à partir et pousser le groupe vers les cîmes d’une pop finalement pas si lointaine de Grandaddy. On peut comprendre que ces types là soient amis avec Dump tant ce côté intime, balancé comme on peut les rassemble. Zéro pointé niveau vestimentaire, mais Yoni Wolf aura bien fait le job au final.

Phrase clé : « You’re a coward… Then Get On Stage… Get the fuck off »

mp3 : Why? – Fatalist Palmistry

En cadeau bonus, un lien (enfin deux) vers Almost Live From Eli’s Live Room, le tour cd du groupe, qui compile 23 titres enregistrés, comme son nom l’indique presque, live… en studio.

Almost Live From Eli’s Live Room : Part 1

Almost Live From Eli’s Live Room : Part 2

Written by grampish

2008/11/02 at 00:43

Publié dans Musique

Tagged with

It’s a beautiful wondered display

leave a comment »

Comme si le fait de sortir un des meilleurs disques de l’année sur Fat Possum (excusez du peu !) ne suffisait pas, Colour Revolt prouve aussi que c’est un magnifique groupe de scène. Démonstration avec cette version ébourrifante d’A Siren.

Plus étonnant, le groupe d’Oxford, Mississipi est passé par les studios Daytrotter le temps d’une session (presque) acoustique où la tension semble quitter les compositions hantées du groupe. Qu’importe tant on se rend compte que la base est bien solide et que ces trois relectures du magistral Plunder, Beg & Curse (plus une reprise réussie de Why?) prennent une deuxième vie. Veirtablement emballant sur un terrain où on ne les attendait pas forcément, Colour Revolt continue de gagner des points…

01 – Naked & Red

02 – A Siren

03 – Moses Of The South

04 – These Few Presidents (Why? cover)

Phrase clé : « I have a lot of respect for what he does even though I never knew what he did it for ».

Album : Plunder, Beg & Curse

Written by grampish

2008/11/01 at 23:56

Publié dans Musique

Tagged with ,

What could I give in exchange for a simple life ?

leave a comment »

Si je suis régulièrement Bradley’s Almanac, c’est en grande partie parce que c’est le blog d’un afficionado de The New Year. Pas étonnant donc d’y retrouver un enregistrement live d’un concert que Matt et Bubba Kadane ont donné à Cambridge, Ma. le 12 juillet dernier. Des frères Kadane toujours aussi portés sur les constructions savantes d’entrelas de Telecaster, alors que leur petit dernier, The New Year, se recentre beaucoup plus sur le piano. Cerise sur le gateau, deux « reprises » de Bedhead. Merci Brad.

01 – The End\’s Not Here

02 – Seven Days & Seven Nights

03 – Crushing

04 – Wages Of Sleep

05 – Reconstruction

06 – Newness Ends

07 – Simple Life

08 – Alter Ego

09 – The Company I Can Get

10 – Gasoline

11 – 18

12 – Beheaded

The New Year en « tournée » française :

11/13 – Mains d’Oeuvre – Paris, France
11/14 – EVE Arena – Grenoble, France CANCELLED
11/16 – Grrrnd Zero – Lyon, France

Written by grampish

2008/10/31 at 02:14

Publié dans Musique

Tagged with ,

Feeling sorry for someone who’s not sorry

leave a comment »

« If trouble’s gonna love you… Don’t love it too ». Un sage conseil ma foi de la part de David Freel. Swell a semble-t-il moins d’amour pour les problèmes ces derniers temps. Une bonne surprise sur laquelle on ne comptait pas vraiment. Ravivant les glorieux fantomes du passé, Swell laisse entrevoir un virage « à la Smog » après le bide Rain On Lens. Tant pis si ça n’aura pas entièrement convaincu sur scène, avec des titres du calibre de Tell Us All, Saved By Summer, mais aussi d’un Comes Right Here, qui finit d’achever le cadavre d’Herman Dune, il y a de quoi retrouver l’enthousiasme : avec ses chansons en forme de compilation idéale pour la route, South Of The Rain And Snow est un digne come-back.

Phrase clé : « My mom would pray for my half-assed education but I was saved by summer »

mp3 : Swell – Nex To Nothing (sur le très inégal Whenever You’re Ready)

Album : South Of The Rain And Snow

Written by grampish

2008/10/29 at 22:47

Publié dans Musique

Tagged with